Culturovore

[Critique] Asterix & Obelix : Au service de sa majesté 3D

1 commentaire

Grâce à la page officiel facebook du film du gaulois le plus célèbre de la planète, j’ai pu me rendre équipé de ma paire de lunette au cinéma voir l’adaptation de Astérix et Obélix chez les bretons et de l’album Astérix et Obélix chez les normands sortis en 1966, version 2012 par Laurent Tirard. Une comédie comportant quelque scènes drolatique qui fera passer un agréable moment en famille.  Mais est-ce le meilleur de la saga? 

Synopsis:  50 avant Jésus Christ. César a soif de conquêtes. A la tête de ses glorieuses légions il décide d’envahir cette île située aux limites du monde connu, ce pays mystérieux appelé Brittania, la Bretagne.
La victoire est rapide et totale. Enfin… presque. Un petit village breton parvient à lui résister, mais ses forces faiblissent. Cordelia, la reine des Bretons, décide donc d’envoyer son plus fidèle officier, Jolitorax, chercher de l’aide en Gaule, auprès d’un autre petit village, connu pour son opiniâtre résistance aux Romains…
Dans le village gaulois en question, Astérix et Obélix sont déjà bien occupés. Le chef leur a en effet confié son neveu Goudurix, une jeune tête à claques fraîchement débarquée de Lutèce, dont ils sont censés faire un homme. Et c’est loin d’être gagné.
Quand Jolitorax arrive pour demander de l’aide, on décide de lui confier un tonneau de potion magique, et de le faire escorter par Astérix et Obélix, mais aussi Goudurix, car ce voyage semble une excellente occasion pour parfaire son éducation. Malheureusement, rien ne va se passer comme prévu…

L’aventure commence montrant l’ambition des romains de conquérir de nouvelles terres. Fabrice Luchini montre tous ses talents qu’on lui connait dans le rôle de Jules César qui lui va à merveille.  Ce dernier et tout son empire ont pour projet d’envahir l’Angleterre (anciennement Bretagne). La reine veut trouver une solution et fait donc appel aux gaulois avec l’aide de Jolitorax (Guillaume Galienne), un personnage anglais très (trop?) gentleman. Jolitorax rencontre donc Astérix interprété par un nouvel acteur, Edouard Baer, qui tout le long du film sera fait honneur au petit gaulois. Sans doute le meilleur de la saga.  Accompagné bien entendu de son fidèle ami, Obélix interprété une nouvelle fois (sans me déplaire) par Gérard Depardieu. on aura du mal à imaginer un autre comédien endossé ce rôle. Mais les deux meilleurs amis du monde ne seront pas seul, ils auront à leurs côtés, un jeune homme en pleine crise d’adolescence, rebelle, cossard, qui vient de Lutèce et qui est censé apprendre comment devenir un homme auprès de nos deux gaulois favoris. Il rêve d’être un barde comme un adolescent qui rêve d’être une rockstar. Son nom est Goudurix (Vincent Lacoste). Une grande aventure attends donc tous ses personnages.

Si parfois on sourit, on a vraiment du mal à en rire. A vouloir être peut-être trop ressemblant ou trop respectueux aux albums BD. Le film manque cruellement d’ hardiesse, et les gags répétés, qui n’ont rien d’original, des personnages provoquent une sorte de lassitude et gâche un peu le film. Toutefois le bon point que j’ai particulièrement aimé est le côté un peu sexué que donne Laurent Triard entre Astérix et Obélix, ce qui donne un peu de fraicheur et remet l’aventure au goût du jour; mais malheureusement cela reste beaucoup trop fragmentaire. J’attendais beaucoup plus de l’arrivée des vikings normand, mais là aussi ça reste très sommaire et cela s’en est donc suivi d’une déception pour ma part. Même si j’ai bien ri je dois l’avouer durant la scène interrogatoire entre le normand Têtedepiaf (Dany Boon) et l’anglaise (ou bretonne) Miss Macintosh joué par Valérie Lemercier qui montre une nouvelle fois tout son talent dans ce rôle d’anglais très bien élevé et un brin aristocrate.

Vous l’aurez compris Astérix et Obélix : au service de sa majesté n’est donc pas le meilleur de la saga, loin de là. La version d’Alain Chabat, est pour moi, bien meilleur. Toutefois je reste persuadé que c’est une comédie à voir en famille et les plus jeunes seront divertis. La version 3D est sympa mais sans plus, Ce qui est cependant intéressant est de voir les romains volés dans les airs suite aux grosse baffe de Obélix en 3D.

Ma note : 13/20 (non non, je ne sais pas que donné des 13 )

Points fort :

– Le personnage Astérix par Edouard Baer.

– Les plus jeunes seront divertis.

Points faible :

– Le manque d’audace.

– Manque d’originalité général dans les gags trop répétitifs.

Publicités

Auteur : Steve

Twitter : @younglord76 Facebook : Steve Normandy Contact : pruvoststeve@gmail.com

Une réflexion sur “[Critique] Asterix & Obelix : Au service de sa majesté 3D

  1. Pingback: asterix, obelix, asterix et obelix : au service de sa majesté, film, cinéma, depardieu, baer, luchini, lemercier, jugnot, comédie, tirard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s